bassin d'arcachon
bassin d'arcachon
bassin d'arcachon
  • Lundi
  • 26
  • rien ce jour
  • rien ce jour
  • rien ce jour
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 26
  • 27
  • 28
  • 29
  • 30
  • rien ce jour
  • rien ce jour
  • fêtes et animations du jour
  • fêtes et animations à venir
  • fêtes et animations passées
bassin d'arcachon
    • publiez dans ze guide
    bassin d'arcachon
    • PLEINES MERS
    • BASSES MERS
    • matin
    • soir
    • matin
    • soir
    • 07h44
    • 20h03
    • 01h34
    • 13h51
    • coef
    • 102
    • 100
    bassin d'arcachon
    bassin d'arcachon
    les photos du bassin d'arcachon
    • une photo du bassin d'arcachon
    bassin d'arcachon
    services pratiques...
    À découvrir
    • La presqu'île du Cap-ferret ...
    • Modelée par la nature, au fil du temps qui semble s’y être arrêté, cette langue de sable du bout du monde qui a su conserver ses traditions nichées au sein d’une nature préservée et authentique, ne se laisse apprivoiser qu’en toute simplicité pour devenir la «Presqu’île du bonheur».

      C’est au milieu du XIXème siècle que les premiers «colons» pêcheurs, gemmeurs, ostréiculteurs originaires de Gujan, La Teste, Arès, voire des Landes voisines, investirent cette côte alors sauvage et inhospitalière, de la Presqu’île du Cap Ferret.

      Bien qu’autorisés à construire de simples et spartiates cabanes dévolues tout d’abord au seul travail de l’ostréiculture et de la pêche, les «colons» les ont, au fi l du temps, agrandies et aménagées pour les habiter avec leur famille et s’éviter ainsi des aller-retours quotidiens.
      C’est ainsi que naquirent les huit «villages» ostréicoles où, aujourd’hui, le temps s’arrête pour quelques instants ou pour longtemps et où apparaît souvent, dans l’imaginaire exacerbé de l’utopique visiteur, un avenir candide.

      Au détour d’un passage, pavé de nacre et inondé des couleurs de l’aube, un hortensia caresse le passant de ces arômes subtils mêlés aux senteurs iodées des gigas assoiffées et lorsque la dune étend enfin son ombre, le tintement des boules rythmé par les commentaires pagnolesques des anciens se mêle à l’activité débordante et rude des détroqueurs.

      En sépia ou en couleur, de nombreux artistes y sont discrètement et éternellement présents, nageant dans l‘eau éthérée du Bassin ou dégustant tout naturellement un «Entre Deux Mers» sur la margelle des claires. Lieux de vie où le pin toujours roi des cabanes trône en maître incontesté, ces «villages» dissimulés à la vue de ceux, trop pressés qui ne cherchent pas, ne livrent leur intimité qu’à ceux qui font l‘effort de la mériter.

      La côte Noroît (nord-ouest) du Bassin d’Arcachon est aujourd’hui encore une succession de «villages» s’étendant sur 25 km. (Lège, Claouey, Le Four, Les Jacquets, Petit-Piquey, Grand-Piquey, Piraillan, Le Canon, L’Herbe, La Vigne, Le Cap Ferret). La plupart classés à l’inventaire des sites pittoresques.
    • à savoir ...
    • La forêt représente 7000 hectares, soit 70% environ de la surface totale de la
      presqu’île.
    • à découvrir sur la presqu'île ...
    footer bas page ze guide