bassin d'arcachon
bassin d'arcachon
  • Vendredi
  • 23
  • rien ce jour
  • rien ce jour
  • rien ce jour
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 26
  • 27
  • 28
  • 29
  • 30
  • rien ce jour
  • rien ce jour
  • fêtes et animations du jour
  • fêtes et animations à venir
  • fêtes et animations passées
bassin d'arcachon
    • publiez dans ze guide
    bassin d'arcachon
    • PLEINES MERS
    • BASSES MERS
    • matin
    • soir
    • matin
    • soir
    • 05h10
    • 17h33
    • 11h24
    • 23h54
    • coef
    • 92
    • 96
    bassin d'arcachon
    bassin d'arcachon
    services pratiques...
    Se distraire
    • Escale à Bordeaux ...
    • Photo : Franck Perrogon 06 62 76 06 68
      www.franckperrogon.com

      Bordeaux et son fleuve
      Le développement et la physionomie de Bordeaux sont intimement liés à son fleuve. La ville nait à l’Antiquité : l’homme s’installe sur un promontoire de la rive gauche.

      Au 14ème siècle, Bordeaux possédait cinq ports principaux, les uns destinésaux marchandises, dont le sel, d’autres aux constructions navales, sans oublier le port des pèlerins de Compostelle.

      Le 18ème siècle marque l’apogée du port et du commerce, comme en témoignent les belles façades des immeubles des négociants tournés versla Garonne. Il y eut la pêche à la morue et les Terre-neuvas, la navigation
      transocéanique et les grands cargos, puis les années d’oubli...

      Depuis 1995, les habitants ont vu petit à petit les rives changer : nettoyage de la pierre, aménagement des espaces publics, tramway, mise en lumière de la ville… Jusqu’à l’inscription de Bordeaux, port de la Lune, au Patrimoine mondial de l’Unesco en 2007. Les quais, rive gauche, sur plus de 4 km, sont devenus un véritable lieu de vie, associant sports, culture et rendez-vous festifs. Le miroir d’eau, face à la place de la Bourse, est le clou du spectacle. C’est le plus grand du monde, avec ses 3.450 m2.

      Et ce n’est pas fini ! Avec le projet “Bordeaux 2030“, la ville poursuit sa reconquête du fleuve, avec de nouveaux franchissements urbains pour relier les deux rives.

      A Bordeaux, la Garonne est un fleuve large et tumultueux, et il faut attendre le début du 19ème siècle pour voir se bâtir le pont de Pierre, inauguré en 1822.

      Les ponts Saint-Jean et d’Aquitaine ne voient le jour que près de 150 ans plus tard.

      Malgré le pont François Mitterrand en 1993, c’est encore insuffisant et la construction d’un nouvel ouvrage est décidée, entre Bacalan et Bastide, à travée levante pour laisser passer les gros bateaux.

      Après deux ans de chantier, le pont, baptisé Jacques Chaban-Delmas, a été inauguré le 16 mars, en présence de François Hollande et d’Alain Juppé. Il mesure 433 m de long et comporte 4 pylônes, hauts de 77 m, qui permettent à la travée centrale de monter à 53 m en 11 minutes.

      Autre nouveauté depuis début mai : deux navettes fl uviales, baptisées “BatCub“, ou plus précisément l’Hirondelle et la Gondole, en référence aux compagnies qui assuraient la traversée au 19ème siècle.

      Intégrées au réseau tram, bus et vélo, elles permettent trois types de liaisons quotidiennes, pour le prix d’un ticket normal, vélos et fauteuils acceptés. Un nouveau mode de déplacement original, pratique et rapide, silencieux grâce aux moteurs électriques ou hybrides, pour aller travailler ou découvrir la ville autrement...

      François Tabutiaux
      Renseignements Office de Tourisme :
      05 56 00 66 00
      www.bordeaux-tourisme.com
    footer bas page ze guide